TERRE D'OISEAUX

TERRE D'OISEAUX

Les yeux de l'aigle

 

Les yeux de l’aigle

 

 

 

 

 

 

   D’où ce rapace tient-il son acuité visuelle ? D’abord, du volume de ses yeux : ceux de l’aigle royal, par exemple, occupent une bonne partie de sa tête.

 

 

   De plus, les yeux de l’aigle possèdent environ cinq fois plus de photorécepteurs que les nôtres : près de un million de cônes au millimètre carré contre 200 000 chez nous. Presque tous les récepteurs sont reliés à un neurone.

 

   Le nerf optique, qui transmet les messages au cerveau, contient par conséquent deux fois plus de fibres que celui de l’être humain. Il n’est donc pas surprenant que les aigles aient une perception des couleurs très aiguisée.

 

   Enfin, les yeux des oiseaux de proie, comme ceux des autres oiseaux, sont dotés d’un cristallin puissant, capable d’accommoder rapidement pour passer de la vision d’objets très proches à celle d’autres très lointains. Sous cet aspect encore, les yeux de l’aigle sont largement supérieurs à ceux de l’homme.

 

   Si la vue de l’aigle est excellente en plein jour, la nuit celle des hiboux et des chouettes est remarquable. Les yeux de ces rapaces nocturnes possèdent un nombre considérable de bâtonnets (des cellules photosensibles) et un grand cristallin. Ainsi, la nuit, les hiboux voient 100 fois mieux que nous. Cependant, lorsque l’obscurité est totale, ce qui arrive rarement, ils ne peuvent se fier qu’à leur ouïe fine pour localiser des proies.

 



22/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres